Domaine de recherche

Navigation




Biodiversité dans l'agriculture

Les contributions à la biodiversité servent à indemniser les prestations fournies par l'agriculturepour préserver et promouvoir la diversité des espèces et des habitats. Ces prestations peuvent être consenties sur une base volontaire en vertu de l’ordonnance sur les paiements directs (OPD) ou imposées par la loi fédérale sur la protection de la nature et du paysage (LPN) dans l’intérêt des biotopes protégés.

Les différentes contributions à la biodiversité suivantes sont disponibles pour les exploitants et exploitantes :

Contributions niveau de qualité I et II (SPB I et II)

Les surfaces de promotion de la biodiversité (SPB) permettent d’enrichir le paysage au moyen de nombreux éléments tels que les haies, les prairies riches en espèces végétales et d’autres biotopes proches de l’état naturel qui contribuent à la promotion et au maintien de la diversité des espèces.

Le maintien et la promotion de la diversité naturelle des espèces dans les surfaces de promotion de la biodiversité sont soutenus par la Confédération au moyen de contributions supplémentaires, conformément à l’ordonnance sur les paiements directs (OPD).

Formulaires, aide-mémoires et projets sur les contributions niveau de qualité I etII

Mise en réseau

Les surfaces de promotion de la biodiversité (SPB) interconnectées contribuent tout particulièrement au maintien et à la promotion de la diversité des espèces lorsqu’elles présentent des espèces indicatrices et des éléments structurels déterminés et/ou lorsqu’elles sont situées dans des endroits judicieux du point de vue écologique. Dans le canton de Berne, ces lieux sont définis par le biais de projets de mise en réseau.

Aide-mémoires, rapports et autres documents sur les projets de mise en réseau

Contributions à l’exploitation selon la LPN

Le canton peut verser des contributions de protection de la nature supplémentaires aux surfaces de promotion de la biodiversité composées de biotopes d’importance régionale ou nationale (p. ex. bas-marais, prairies et pâturages secs) au sens de l’article 18a/b LPN, à condition que ces surfaces fassent l’objet d’une convention entre le canton et l’exploitant-e.

Plus d’informations sur les terrains secs et les zones humides


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/naturfoerderung/Biodiversitaet/Biodiversitaetsfoerderung_Landwirtschaft.html