Domaine de recherche

Navigation




Le loup

Les loups évitent normalement tout contact avec les êtres humains. Ils peuvent cependant devenir dangereux s’ils s’habituent à la présence humaine et l’associent à la nourriture. Des loups qui ont été nourris peuvent ainsi apprendre à quémander de la nourriture. Par ailleurs, il ne faut jamais poursuivre des loups ni des louveteaux pour les observer ou les photographier. Les loups peuvent réagir de manière agressive lorsqu’ils sont malades ou blessés, lorsqu’ils ont pris l’habitude d’être nourris ou s’ils se sentent acculés.

Un loup à Zimmerwald

Un loup à Zimmerwald

Règles de comportement

  1. Si vous rencontrez un loup, ne bougez plus et restez calme. Si le loup remarque que vous l’avez vu, il va en général partir ou prendre la fuite.
  2. Si le loup ne prend pas immédiatement la fuite, gardez votre calme et faites-vous remarquer en parlant d’une voix assurée. Puis, allez-vous-en lentement.
  3. N’essayez en aucun cas d’approcher un loup, même pour le photographier.
  4. Ne poursuivez jamais un loup.
  5. Ne nourrissez jamais un loup. Veillez à ne pas attirer les loups en laissant de la nourriture accessible facilement. Les restes de repas, même en petites quantités, ne doivent pas être laissés dans la forêt (p. ex. grillades, pique-nique, camping)
  6. Evitez de laisser en plein air et facilement accessible tout ce qui pourrait être considéré comme de la nourriture par les loups : sacs poubelle, poubelles, aliments pour animaux domestiques, déchets alimentaires sur des tas de compost.

Les loups peuvent considérer les chiens comme des intrus sur leur propre territoire ou comme des proies. Faites donc en sorte de toujours pouvoir maîtriser votre chien ou tenez-le en laisse.

Nota bene

En raison du retour de grands prédateurs tels que le loup, l’ours et le lynx, les animaux de rente emmenés dans les pâturages, par exemple les moutons, les chèvres et les vaches, doivent être protégés. L’utilisation de chiens de protection de troupeaux a prouvé son efficacité. Ces chiens protègent les animaux placés sous leur garde contre les personnes et animaux inconnus.

Présence du loup dans le canton de Berne

Service SMS cantonal en cours d’élaboration

  • Un service SMS vous informera à l’avenir de la présence de loups dans le canton de Berne.

Signaler un comportement inhabituel ou des attaques

Si vous trouvez le cadavre d’un animal sauvage ayant manifestement été attaqué par un loup ou si vous apercevez un loup présentant un comportement inhabituel ou peu craintif, veuillez prendre contact avec un garde-faune au  0800 940 100.

 

Groupe de contact « Gestion du loup BE »

Qui sommes-nous ?

Le groupe de contact « Gestion du loup BE » est un groupe de travail cantonal dirigé par l’inspecteur de la chasse. Créé en 2007, il se compose de représentant-e-s des services et des groupes d’intérêts concernés. Ses membres se réunissent une fois par semestre pour une séance portant sur différents thèmes et une fois en été pour une excursion.

Quelles sont nos tâches?

Le groupe de contact remplit les tâches suivantes conformément à la stratégie cantonale « Gestion du loup dans le canton de Berne » :

  • Il conseille le directeur de l’économie publique lors de la prise de décisions politiques en rapport avec la mise en œuvre de la protection des troupeaux et la gestion des grands prédateurs.
  • Il soutient et encourage la mise en œuvre de la stratégie « Gestion du loup dans le canton de Berne ».

  • Il s’engage en faveur de discussions objectives sur les questions relatives aux rapports entre l’élevage d’animaux de rente et le loup d’une part, entre la faune sauvage et le loup d’autre part. 

  • Il intervient en faveur d’une adaptation de l’élevage des animaux de rente, afin que celui-ci puisse être poursuivi dans des conditions raisonnables pour les éleveurs, malgré la nouvelle situation (changements de la politique agricole et présence accrue de grands prédateurs). 

  • Il s’engage en faveur d’une gestion pragmatique du loup, qui garantisse la préservation à long terme de l’espèce en Suisse et veille à ce que les conflits – en particulier avec les éleveurs, mais aussi avec les chasseurs – ne dépassent pas un certain seuil. 

  • Il examine périodiquement la stratégie et propose d’éventuelles adaptations au directeur de l’économie publique.


Informations supplémentaires

Prédations confirmées d’animaux domestiques, observations directes par les gardes-faune du canton de Berne ainsi qu’observations confirmées par des personnes compétentes dans ce domaine.

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/jagd_wildtiere/wildtiere/wolf.html