Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Pêche dans la Suze

Avec les cours supérieurs de la Birse et de la Sorne, la Suze fait partie des trois cours d’eau soumis à patente du canton de Berne situés dans le Jura bernois. En raison d’une longueur de 42,2 km et du caractère changeant de cette rivière calcaire très productive, la Suze a été divisée en trois différents tronçons. Le premier tronçon (code 233) commence à la source et finit à Cormoret, suivi par le tronçon 235 jusqu’à Rondchâtel et le tronçon 238 jusqu’à l’embouchure dans le lac de Bienne à Bienne.

La Suze depuis sa source jusqu’à Cormoret (233)

Le tronçon supérieur de la Suze (code 233) commence à la source, à 900 m d’altitude, et s’étend sur 15,6 km jusqu’à Cormoret, à 705 m d’altitude (incl. Schüss de Bienne et Schüss de Madret). Sa largeur moyenne n’est que de 2,9 m.

Sur son parcours à travers le Vallon de St-Imier, la Suze s’écoule surtout dans des pâturages et des prairies, et traverse quelques localités. Son cours est partiellement rectifié et comporte en grande partie des aménagements des berges en dur. Sur de grands secteurs, les rives n’ont pas été reboisées. Les pics de débit s’observent généralement durant les mois d’avril et mai. La dynamique des sédiments n’est guère perturbée.

La Suze de Cormoret à Rondchâtel (235)

Le tronçon médian (code 235), d’une longueur totale de 19,2 km, commence à Cormoret et finit à Rondchâtel, à 580 m d’altitude. Sur ce tronçon, la Suze traverse surtout des régions exploitées à des fins agricoles, ainsi que plusieurs localités et une forêt de ravins de 1 km de long. Sa largeur moyenne est à présent de 10,1 m.

Bien qu’elle soit rectifiée et durement corrigée sur certains secteurs, la rivière présente, sur environ la moitié du tronçon, un cours assez naturel et en partie sinueux, avec un boisement des berges intact qui s’étend jusqu’à son lit. Les pics de débit s’observent généralement durant les mois d’avril et mai. La dynamique des sédiments n’est guère perturbée.

La Suze de Rondchâtel jusqu’au lac de Bienne (238)

Le tronçon de la Suze (code 238), s’étendant de Rondchâtel jusqu’au lac de Bienne (Suze de Bienne et Suze de Madretsch incuses) et s’élevant à 431 m d’altitude, mesure encore 7,6 km. Sa largeur moyenne est de 13,4 m. Sur ce parcours, la Suze traverse d’abord les gorges très encaissées du Taubenloch, puis toute la ville de Bienne.

Alors que dans la zone urbaine, la rivière est entièrement rectifiée et durement corrigée, la partie supérieure ne comporte des aménagements que près des installations hydroélectriques. Les pics de débit s’observent généralement durant les mois d’avril et mai. La dynamique des sédiments est en partie perturbée par l’exploitation hydroélectrique.

Les principaux postes de pêche à la truite de rivière :

Entre St-Imier et Villeret

En amont et en aval de Cormoret

En amont de Cortébert

Entre La Heutte et Sonceboz-Sombeval

Espèces de poissons

La Suze permet aussi la remontée des truites de lac du lac de Bienne, où elles sont cependant assez rares. C’est ainsi que de gros individus sont parfois capturés au printemps et en automne. Les truites de lac capturées en rivière sont également enregistrées comme truites de rivière dans les statistiques de pêche.

Pour garantir la reproduction de ces truites de lac, il est important de respecter une « fenêtre de capture » qui, durant le mois de septembre, n’autorise que la prise des truites mesurant entre 26 et 45 cm entre la restitution d’eau des centrales électriques du Lac de Bienne SA à Boujean (Bözingen) et l’embouchure dans le lac de Bienne.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/fischerei/angelfischerei/pachtgewaesser/schuess.html