Domaine de recherche

Navigation




Pêche à la traîne avec dériveurs

La pêche à la traîne avec dériveurs est une variante améliorée de la traîne avec cannes. Cette méthode, pratiquée dans les lacs de Brienz, de Thoune et de Bienne, permet d’explorer une grande partie du cours d’eau à la recherche de poissons nageant non loin de la surface. Elle présente l’avantage que le bateau ne passe pas sur les poissons.

Le flotteur a en réalité la forme d’un petit bateau

Le dériveur est un flotteur ayant la forme d’un petit bateau d’environ 70 cm de long. Les dériveurs récents ont l’aspect de petits catamarans et possèdent deux grandes « lames ». La position des points d’attache de la ligne principale est déterminante pour la bonne nage du dériveur. Sous l’effet de la traction latérale, les dériveurs s’écartent du bateau et se maintiennent sur ses côtés au lieu de traîner derrière.

Le dériveur ne doit pas traîner dans l’eau

Le dériveur est fixé à une ligne principale dont la longueur peut atteindre 100 m. Pour éviter que cette ligne traîne dans l’eau durant la pêche, il faut la faire passer à l’extrémité d’un mât d’environ 2 m de haut avant de l’enrouler sur un tour de traîne. Les bras sont accrochés aux émerillons en croix de la ligne principale, le premier bras étant fixé au dériveur lui-même.

La pêche à la traîne est également possible avec deux dériveurs

Vous pouvez, bien entendu, pêcher avec deux dériveurs - un de chaque côté du bateau. Il va sans dire qu’avec un tel matériel, votre marge de manœuvre est beaucoup plus restreinte qu’en pêchant à la traîne avec des cannes, le rayon de braquage étant nettement plus grand.

Monter suffisamment d’émerillons, les lignes vrillent facilement

La touche se remarque à la courbure que prend le fil principal au point de fixation du bras sur lequel le poisson a mordu. Utilisez des émerillons à agrafe pour accrocher les bras à la ligne principale ; ils vous permettront non seulement d’accrocher aisément les bras lorsque vous déployez la traîne, mais aussi de retirer rapidement les bras restants en cas de touche. Ne lésinez pas sur les émerillons, car les leurres aussi bien que les plombs - fussent-ils parfaitement ronds et lisses - peuvent vriller vos lignes jusqu’à les rendre totalement inutilisables.

Le diamètre et le montage des bras dépendent de l’espèce recherchée : les monofilaments d’environ 0,3 mm d’épaisseur ou les fils tressés d’environ 0,14 mm conviennent pour la truite de lac, alors que des fils plus solides et un bas de ligne en acier s’imposent pourle brochet.

  

Montage d’une traîne simple et d’une traîne avec dériveurs :

A1/A2

Tour de traîne

B

Tour pour replier les différents bras

C

Poulie pour la ligne principale

D

Mât

E

Boule blanche (signal obligatoire pour pêcher à la traîne)

F

Fil permettant d’amener la ligne principale

G

Fil principal

H

Emerillon en croix permettant d’accrocher les bras

I

Dériveur - écarteur - luge

L

Bras latéraux munies de leurres – ligne d’appâts

M

Témerillon tonneau

N

Leurre

Pêche à la traîne avec dériveurs

Agrandir l'image Pêche à la traîne avec dériveurs


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/fischerei/angelfischerei/fangmethoden/schleppen_mit_demhund.html