Domaine de recherche

Navigation




Pêche à la gambe

Dans le canton de Berne, la gambe est essentiellement utilisée pour pêcher la perche,  le corégone et l'omble chevalier. On l’emploie plus rarement pour la pêche aux poissons blancs, et notamment au gardon.

Pêche à la gambe

Par pêche à la gambe on entend la pêche avec une ligne principale comprenant  au maximum 5 petites lignes perpendiculaire de 2 à 5 cm de long et dotées chacune d’un hameçon (nymphe). La distance entre les petites lignes varie entre 20 et 80 cm selon la colonne d’eau que l’on souhaite exploiter. L’extrémité de la ligne principale est lestée d’un plomb de 3 à 20 g. Le cinquième hameçon est fréquemment fixé sous le plomb où il trouve l’appellation de « suiveur ou nymphe suiveuse ».

Une pêche simultanée à différentes profondeurs

L’atout principal de la gambe est qu’elle permet de pêcher à différentes profondeurs en même temps, que ce soit depuis un bateau ou depuis un ponton. La gambe est en outre le meilleur moyen pour pêcher efficacement en pleine eau, lorsque les poissons se tiennent « suspendus ».

Equipement : les cannes légères aux scions sensibles décèlent les touches de corégones

Pour la pêche à la gambe, on dispose de cannes spéciales, très légères, avec des scions particulièrement fins et souples. Seuls ces scions ultrasensibles permettent en effet de percevoir les touches souvent très fines des corégones. Comme moulinet, on peut utiliser soit des moulinets à tambour tournant, soit des petits moulinets à tambour fixe.

Le fil a généralement un diamètre de 0,18 à 0,22 mm. Pour la pêche à grande profondeur, on peut préférer l’emploi d’une tresse, qui garantit une transmission optimale des touches jusqu’au scion. Le manque d’élasticité de ces fils tressés peut cependant conduire à la perte de nombreux poissons, surtout en été, lorsqu’ils sont au mieux de leur forme, car ils réussissent à se libérer de l’hameçon.

Choix de la nymphe : kramousard, twister ou modèles confectionnés soi-même

Le type de gambe et le modèle de nymphes dépendent de l’espèce recherchée. Pour la pêche à la perche, on se sert volontiers de gambes munies de petits tubes en caoutchouc (kramousard) ou de petits twisters (leurres souples), alors qu’à la pêche au corégone, on utilise généralement de fines nymphes dans les tons rouge, noir, vert, bleu et violet. Pour la pêche à l'omble chevalier, on peut également monter des nymphes dans des couleurs fluorescentes et les garnir d’asticots ou de vers de farine au moment de pêcher. Les magasins d’articles de pêche disposent généralement d’un vaste choix de gambes efficaces, mais la confection de ses propres modèles procure un plaisir supplémentaire.

Technique de pêche : un tremblement du scion excite la voracité des perches et ombles chevalier

La gambe avec nymphe « suiveuse » fixée au plomb est généralement utilisée en pêche verticale depuis un bateau ou un ponton. La technique de pêche consiste à animer les nymphes en effectuant des mouvements réguliers vers le haut et le bas avec la pointe de la canne. Un léger tremblement du scion peut également exciter la voracité des poissons carnassiers.

La gambe peut aussi être lancée pour pêcher des poissons plus éloignés. Pour pêcher depuis la rive d’un lac ou dans un cours d’eau, un flotteur sous-marin est également utilisé pour placer la gambe à la verticale dans le fond. Le flotteur sous-marin ne doit pas servir de flotteur à la surface de l’eau (la pêche au flotteur n’est autorisée qu’avec deux hameçons).


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/fischerei/angelfischerei/fangmethoden/hegenenfischen.html