Domaine de recherche

Navigation


  • Deutsch


Emissions

Depuis le milieu des années 1980, les quantités de polluants rejetées dans l’atmosphère ont été considérablement réduites grâce aux mesures mises en œuvre. Les émissions d’oxydes d’azote (NOx) et de composés organiques volatils (COV) ont diminué respectivement de 60 et 70 pour cent, celles des poussières fines d’environ 50 pour cent et celles du dioxyde de soufre (SO2) de 90 pour cent. Les émissions d’ammoniac (NH3) ont enregistré une baisse d’environ 15 pour cent.

Les principaux responsables de la pollution atmosphérique actuelle sont :

  • le trafic motorisé (NOx, PM10) 

  • la combustion du bois (PM10) 

  • l’agriculture (NH3, PM10) 

  • l’industrie (COV, NOx, PM10)

    Trafic routier
    Environ la moitié des émissions d’oxydes d’azote et un quart des émissions de poussières fines sont dues aux transports. Grâce à l’amélioration de la technologie des moteurs et au renforcement des normes européennes en matière de gaz d’échappement et d’utilisation, les émissions par véhicule et par kilomètre parcouru ont diminué, contrairement au trafic lui-même qui continue d’augmenter.

    Machines et moteurs
    Tout comme le trafic routier, le secteur offroad génère des quantités non négligeables de polluants atmosphériques. Ce secteur englobe les machines de chantier, les machines agricoles et sylvicoles ainsi que les appareils destinés au jardinage et aux loisirs.

    Combustions
    Les installations de combustion et de chauffage des entreprises industrielles et artisanales ainsi que des ménages généraient autrefois de grandes quantités de polluants atmosphériques. Les progrès techniques ont permis de réduire fortement la pollution dans ce domaine depuis les années 1990. Les chauffages aux bois restent toutefois problématiques. Ils peuvent en effet entraîner d’importantes émissions de poussières fines s’ils ne sont pas utilisés correctement.

    Industrie et artisanat
    Les processus industriels et artisanaux émettent toutes sortes de polluants, notamment des oxydes d’azote, du dioxyde de soufre, des poussières et des composés organiques volatils (COV). Ces émissions peuvent provenir directement de la combustion de pétrole, de charbon ou de gaz, ou découler de divers processus.

    Agriculture
    L’agriculture (élevages d’animaux de rente) rejette d’importantes quantités d’ammoniac dans l’atmosphère. Par un apport excessif de substances nutritives, l’ammoniac pollue les sols et les cours d’eau. Il contribue également à l’acidification des sols. Au contact de l’air, l’ammoniac gazeux se transforme en poussières fines.   


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/luft/luftreinhaltung/das-wichtigste-in-kuerze/emissionen.html