Domaine de recherche

Navigation


  • Deutsch


L’essentiel en bref

bruit: L’essentiel en bref

Les signaux sonores sont caractérisés par leur volume – l’intensité – et leur fréquence, c’est-à-dire la hauteur du son. Le volume est mesuré en décibels (dB). La limite inférieure de perception sonore, appelée seuil d’audibilité, est comprise entre 0 et 10 dB, tandis que le seuil de douleur se situe à 120 dB. Une exposition prolongée à un bruit de plus de 80 dB peut entraîner des séquelles. La fréquence est mesurée en hertz (Hz). La plage de fréquences perceptibles par un organe auditif jeune et en bonne santé s’étend de 20 à 20 000 Hz lorsque le volume est compris entre 0 et 10 dB. La fréquence de la voix parlée se situe entre 500 et 5000 Hz.

Le terme de « bruit » désigne un son considéré comme désagréable ou gênant. L’intensité du bruit s’exprime en décibels (dB).

A intensité égale, les sons aigus et graves nous paraissent moins forts que les sons de fréquence moyenne. Afin que les décibels puissent être utilisés comme unité uniforme pour toutes les bandes de fréquence, les valeurs mesurées sont corrigées selon la fréquence du son suivant la courbe A, et exprimées en dB(A).

Les décibels (dB) résultent d’un logarithme :

  • une augmentation de 10 dB (A) est ressentie par l’homme comme un doublement du volume sonore

  • lorsque deux sources sonores identiques sont cumulées, le niveau augmente de 3 dB (A)

Sources de bruit

À l’échelle de la Suisse, le trafic routier est la source de bruit qui affecte le plus grand nombre de personnes. Viennent ensuite les trafics ferroviaire et aérien, puis les stands de tir, les installations industrielles et artisanales, les machines et les chantiers, sans oublier les activités de la vie quotidienne (voisinage, musique, tondeuses à gazon, etc.).

Les principaux émetteurs de vibrations et de bruit solidien secondaire sont les chemins de fer.

Répercussions

L’exposition constante au bruit ambiant provoque rarement une lésion auditive directe. En revanche, le corps humain réagit à cette gêne en sécrétant des hormones de stress, ce qui peut entraîner une augmentation du rythme cardiaque et une hypertension artérielle. Une fatigue chronique, une certaine nervosité, une irritabilité accrue et une baisse des performances peuvent être observées chez les personnes dérangées par le bruit durant leur sommeil.

Valeurs limites

Une distinction est opérée dans la législation entre les valeurs limites d’immission (valeurs limites d’exposition) et les valeurs limites d’émission.

Les valeurs limites d’exposition indiquent le niveau sonore admissible à l’endroit où le bruit produit ses effets (p. ex. dans un logement). Ces valeurs sont adaptées au degré de sensibilité de la zone exposée et sont plus basses la nuit que le jour.  

Les valeurs limites d’émission définissent le bruit maximal que les véhicules routiers, les wagons, les avions ainsi que les appareils et machines peuvent émettre dans l’environnement.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/luft/laerm/das-wichtigste-in-kuerze.html