Domaine de recherche

Navigation


  • Deutsch


L’essentiel en bref

L’essentiel en bref

Electrosmog
Des champs électriques et magnétiques à basse fréquence se forment partout où l'on produit, transporte et utilise de l'électricité. Les installations de téléphonie mobile et les émetteurs de radiodiffusion ainsi que d'autres applications de radiocommunication génèrent également un rayonnement, mais dans le spectre des hautes fréquences. Il s'agit dans les deux cas de rayonnements non ionisants (RNI). Le terme « électrosmog » désigne les champs électriques et magnétiques générés par toute installation technique.

Sources d’électrosmog
Nous sommes exposés quotidiennement au rayonnement non ionisant des sources les plus diverses.

Sources de champs électriques et magnétiques de basse fréquence :

  • Lignes de contact (chemins de fer)

  • Lignes à haute tension (lignes aériennes, lignes en câbles souterraines)

  • Transformateurs

Sources de champs électriques et magnétiques de haute fréquence :

  • Stations de base de téléphonie mobile
  • Installations de radiodiffusion

  • Installations de radiocommunication à faisceaux hertziens

  • Installations de radioamateurs

Exposition aux rayonnements
Avec l’essor de la téléphonie mobile, la présence de rayons à haute fréquence dans l’environnement a fortement augmenté ces dernières années.

En raison de l’augmentation de la consommation d’électricité et de l’intensification de la concurrence suite à la libéralisation des marchés de l’électricité, les réseaux de distribution acheminent de plus en plus d’électricité. Les champs magnétiques à basse fréquence continueront donc d'augmenter le long des lignes existantes.

Les valeurs limites d’exposition au rayonnement sont bien respectées. Dans la plupart des situations quotidiennes, la charge en électrosmog liée aux installations d’infrastructure est bien inférieure à la valeur limite d’immission.

Répercussions sur la santé
Les effets du rayonnement non ionisant sur l’homme dépendent de l’intensité et de la fréquence du rayonnement.

Des études scientifiques ont prouvé qu’un rayonnement de faible fréquence très intense peut déclencher des impulsions nerveuses et des contractions musculaires involontaires. D’autres recherches ont montré qu’un rayonnement haute fréquence intense pouvait provoquer un réchauffement des tissus.  

Même de faible intensité, un rayonnement peut avoir des effets mesurables. Un faible rayonnement  de haute fréquence peut modifier l’activité cérébrale et influencer la circulation sanguine et le métabolisme du cerveau. On ne sait pas encore si un tel rayonnement est dangereux pour la santé.

Selon les études réalisées jusqu'ici, il n’y a pas lieu de craindre qu’une exposition à un faible rayonnement non ionisant ait des effets négatifs sur la santé à court ou à moyen terme. En revanche, on manque encore de résultats définitifs sur les conséquences d’une exposition à long terme.

Certaines personnes sont convaincues de ressentir des troubles ou des effets sur leur état de santé, même avec un rayonnement très faible ; on commence seulement à comprendre comment aider ces personnes dites « électrosensibles ».


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/luft/elektrosmog/das-wichtigste-in-kuerze.html