Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Hanneton

Deux tracteurs sèment du grain dans un champ. Le ver blanc est blanchâtre avec une tête brune. De couleur brune, le hanneton adulte peut défolier les arbres.

En guise de lutte contre le hanneton, des champignons attaquant le ver blanc sont introduits dans le sol.

L’espèce de hanneton la plus représentée en Europe centrale est le hanneton commun (Melolontha melolontha L.). Comme toutes les espèces de hannetons, il est un grand fléau pour l’agriculture.

Longue vie sous forme de ver blanc

Selon les conditions climatiques, le hanneton sort de terre entre la fin du mois d’avril et le début du mois de mai, vole surtout de mai à juin et se nourrit essentiellement du feuillage des feuillus situés en lisière de forêt. C’est également là qu’a lieu la fécondation. Le hanneton commun pond dix à trente œufs dans l’humus légèrement humide. Quatre à six semaines plus tard, les larves en sortent. Il leur faut trois à cinq ans pour se métamorphoser en un coléoptère capable de voler. Ces cycles connaissent une synchronisation régionale. Un cycle de quatre ans se compose de trois années au cours desquelles le développement d’individus est moindre, suivies d’une année pendant laquelle on observe une nette augmentation du nombre d’insectes.

Les vers blancs causent des dégâts aux cultures fruitières, aux vignes, aux jeunes arbres et aux terrains de golf – les coléoptères défolient les arbres fruitiers à noyaux

Les dégâts causés par les hannetons et leurs larves diffèrent selon les espèces. Lorsqu'il s'alimente en vue de sa maturation, au printemps, le hanneton peut dans les cas extrêmes défolier des arbres fruitiers à noyaux et causer ainsi des dégâts très importants. Les dégâts les plus sérieux proviennent toutefois des larves qui vivent dans le sol et s'attaquent aux racines des arbres. Les dégâts, qui peuvent aller jusqu'à la destruction complète de la plante, peuvent être observés dans les cultures fruitières, les cultures viticoles, les pépinières et aussi sur les gazons (terrains de golf, etc.). Pratiquement toutes les plantes cultivées peuvent être concernées.

Mesures de lutte : un gazon au couvert végétal continu ou l’introduction d’un champignon dans le sol

Les hannetons peuvent être combattus indirectement si l’on fait en sorte d’avoir un gazon uniforme. Les femelles ne trouvent alors pas d’endroit adéquat pour déposer leurs œufs. Le champignon Beauveria brongniartii s’attaque aux larves et constitue ainsi un moyen de lutte biologique.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/landwirtschaft/landwirtschaft/pflanzenschutz/pflanzenschutzberatung/maikaefer.html