Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Chrysomèle des racines du maïs

Chrysomèle des racines du maïs longue de 5mm et couverte de bandes jaunes et noires.

La chrysomèle des racines de maïs se nourrit des racines de maïs, ce qui affaiblit ce dernier.

La chrysomèle des racines du maïs constitue une menace pour les plantes de maïs et en particulier pour les monocultures de maïs.

Un nouveau ravageur menace le maïs

Originaire d’Amérique du Nord, la chrisomèle des racines du maïs (Diabrotica virgifera virgifera) est un coléoptère dangereux pour le maïs. Les dégâts les plus importants sont causés par les larves qui se nourrissent des racines de cette plante. La situation est particulièrement grave dans les régions pratiquant la monoculture de maïs. En Suisse, le système de rotation des cultures prescrit dans le cadre de la production intégrée permet d’enrayer la progression de ce parasite. 

Obligation de pratiquer l’assolement

Selon les directives des services phytosanitaires, les exploitants retrouvant des chrisomèles des racines du maïs dans leurs pièges ont notamment l’interdiction de cultiver du maïs deux fois de suite sur le même champ dans un rayon de dix kilomètres. Au Tessin, la rotation des cultures est même obligatoire dans tout le canton. Cette stratégie de lutte complétée par diverses mesures d’accompagnement dans un rayon de cinq kilomètres autour du lieu de capture vise à éradiquer les premières colonies parvenues dans le pays, à limiter les foyers d’infestation et à freiner la propagation de ce ravageur. 

Toute infestation par la chrysomèle des racines du maïs doit être annoncée à la Station phytosanitaire.

Communes du canton de Berne touché par la zone tampon (interdiction de cultiver maïs après maïs).

Agrandir l'image Communes du canton de Berne touché par la zone tampon (interdiction de cultiver maïs après maïs).


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/landwirtschaft/landwirtschaft/pflanzenschutz/meldepflichtige_schadorganismen/maiswurzelbohrer.html