Domaine de recherche

Navigation




Maladies des bandes rouges et des taches brunes du pin

Les maladies des bandes rouges et des taches brunes (dont les agents pathogènes sont resp. Scirrhia pini et Scirrhia acicola) sont considérées comme particulièrement dangereuses, et doivent donc être annoncées. Elles ont été importées en Suisse par le biais de matériel végétal infecté dans les pépinières. Ces deux maladies cryptogamiques provoquent la décoloration et la chute des aiguilles de pin. En cas d’infection massive, les aiguilles les plus jeunes peuvent aussi être touchées, entraînant parfois même la mort de l’arbre. Les symptômes peuvent être masqués lors du traitement des conifères par des produits phytosanitaires.

La présence des organismes pathogènes responsables a déjà été constatée dans plusieurs communes bernoises, que ce soit dans des jardins, des parcs ou des cimetières.

Touffe d'aiguilles atteinte par la maladie des bandes rouges

Agrandir l'image Maladie des bandes rouges (photo: A. Angst, WSL)

Symptômes et caractéristiques  

Dans les deux cas, l’infection des aiguilles de pin débute en mai pendant des périodes pluvieuses et s’achève en août. La période d’infection est plus courte en altitude. Les deux champignons phytopathogènes sont apparentés, s’attaquent à la même gamme d’hôtes et produisent des symptômes similaires. Leurs spores se propagent par des gouttes d’eau, germent à la surface des aiguilles et envahissent celles-ci en y introduisant leurs tubes germinatifs au travers des stomates. Une loupe est nécessaire pour distinguer ces deux maladies d’autres maladies attaquant les pins. Les pins contaminés par l’un ou l’autre des champignons présentent les caractéristiques suivantes :

·         perte et/ou décoloration massive des aiguilles

·         décoloration des aiguilles: bandes rouge-orangé pour la maladie des bandes rouges, et jaunes, puis brunes pour la maladie des taches brunes

·         les aiguilles ayant une année ou plus sont d’abord touchées (effet «queue de caniche»)

 

Des pertes d’aiguilles similaires, mais qui sont dues à un processus de vieillissement normal, peuvent survenir en août. Elles sont analogues à la perte des feuilles chez les feuillus. Des insectes peuvent aussi provoquer des décolorations sur les aiguilles (les trous creusés sont visibles à la loupe).

Arbre ayant perdu la majeure partie de ses aiguilles en raison de la maladie des bandes rouges

Agrandir l'image Maladie des bandes rouges (photo: R. Schwarz, Service phytosanitaire)

Propagation

Par temps humide, les gouttes d’eau (bruine, pluie, brouillard) et le vent répandent les spores des deux sortes de champignon sur des distances allant jusqu’à 300 mètres. Les spores ne peuvent toutefois pas se disséminer par temps sec. Les cours d’eau, les oiseaux et les véhicules peuvent aussi favoriser la propagation.  

On ne trouve les spores que sur les aiguilles, et pas sur le bois, ni à l’intérieur de celui-ci. Les outils ayant servi à travailler uniquement le bois d’arbres abattus ne peuvent pas répandre les spores.

Possibilités de lutte

La prévention est la mesure de lutte la plus économique. La maladie ayant été jusqu’à présent propagée en Suisse par des arbres infectés provenant de pépinières ou d’entreprises d’horticulture, il ne faudrait plus planter de pins en forêt, mais plutôt miser sur le rajeunissement naturel.

En dehors des forêts, on peut lutter contre les deux champignons en traitant à plusieurs reprises les arbres contaminés au moyen de fongicides: cette mesure n’est cependant pas toujours couronnée de succès.

 

La mesure de lutte la plus efficace est l’abattage des arbres malades, suivi de l’incinération des aiguilles sur place. Celles-ci peuvent aussi être ramassées pour être brûlées dans des usines d’incinération des ordures. A noter: la lutte contre les deux maladies doit toujours être menée par temps sec.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/landwirtschaft/landwirtschaft/pflanzenschutz/meldepflichtige_schadorganismen/RotbandBraunfleckenkrankheit.html