Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Dégâts du gibier : les sapins blancs et les érables sycomores sont les plus touchés

11 décembre 2017 – Communiqué de presse

L’expertise des dégâts (PDF, 2 Mo, 1 page) 2017 établie par l’Office des forêts (OFOR) démontre que le gibier exerce une influence supportable sur près des deux tiers de la surface occupée par les forêts bernoises. La pression est toutefois intolérable sur 10% des zones forestières : la croissance des jeunes arbres y est entravée par la faute du gibier, si bien que le mélange d’essences n’est pas satisfaisant. La pression du gibier est critique sur un quart du territoire boisé. Ce constat soulève des inquiétudes dans les régions où les essences locales principales, telles que le sapin blanc ou l’érable sycomore, n’arrivent plus à repousser. Ces deux espèces favorisent pourtant la constitution d’un réseau homogène de racines et contribuent efficacement à la protection de la forêt contre les dangers naturels. La pression intolérable s’est étendue géographiquement dans la région du Napf et dans les zones de gestion du gibier de Kiesen et du Brienzer Rothorn. De manière générale, l’influence du gibier est particulièrement marquée en Haute-Argovie, dans la région du Napf, à l’ouest de Berne, à Kiesen et au Niederhorn. La situation s’est sensiblement détendue dans la zone de gestion du gibier de Schwarzenbourg. Une collaboration étroite entre l’OFOR, l’Inspection de la chasse de l’Office de l’agriculture et de la nature et d’autres acteurs doit permettre d’améliorer la situation dans les zones concernées.

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/direktion/ueber-die-direktion/medien.html