Domaine de recherche

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

L’emploi dans le canton de Berne en juillet 2020 Le nombre de chômeurs est resté stable

10 août 2020 – Communiqué de presse

Le nombre de chômeurs est resté pratiquement constant en juillet dans le canton de Berne (+39 personnes, à 14 492). Le taux de chômage s’est maintenu à 2,5% (Suisse : inchangé à 3,2%). Alors qu’il a continué à décroître dans la construction et dans l’hôtellerie-restauration, il a augmenté parmi les jeunes arrivés en fin de formation. Corrigé des effets saisonniers, le chômage est resté constant dans le canton.

Le chômage a poursuivi son reflux en juillet dans l’hôtellerie et la restauration. Une demande accrue de personnel a été enregistrée aussi dans la construction, comme les mois précédents. Les autres branches affichent un taux de chômage stable ou seulement en légère hausse, en dépit des incertitudes conjoncturelles. La progression des mois de juillet et août enregistrée chez les jeunes et les jeunes adultes (15-24 ans) est courante : arrivés en fin de formation, nombre d’entre eux n’ont pas encore de solution de raccordement. Ainsi, le nombre de chômeurs est remonté de 134 parmi les 15-19 ans.

Corrigé des variations saisonnières, le chômage est resté stable par rapport au mois précédent, à 2,8% (lire les explications dans l’encadré).

Le taux de chômage a augmenté dans cinq des dix arrondissements administratifs. Il est resté stable dans l’arrondissement de Berne-Mittelland et il a reculé dans les arrondissements de l’Oberland bernois où le tourisme occupe une place importante. Le taux s’inscrit dans une fourchette allant de 1,2% (Haut-Simmental-Gessenay) à 4,4% (Bienne). Dans le Jura bernois, il atteint 4,2%.

Fin juillet 2020, le canton de Berne comptait 5197 chômeurs de plus qu’à fin juillet 2019.

En raison de la situation exceptionnelle, 131 demandes de chômage partiel ont été déposées pour 1785 personnes (contre 198 demandes pour 1564 personnes en juin).

Des informations complémentaires sont en ligne sur www.be.ch/donnees-economiques.

Nota bene

La correction des variations saisonnières permet d’étudier l’évolution conjoncturelle des chiffres du chômage en éliminant des statistiques mensuelles les influences saisonnières habituelles. Ces variations saisonnières sont liées par exemple aux conditions climatiques (hôtellerie et restauration, construction) ou au calendrier institutionnel (fin des formations, jours fériés, vacances).

Documentation

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/direktion/ueber-die-direktion/medien.html