Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Entretenir les forêts protectrices

Les forêts protectrices sont un élément central dans la lutte contre les dangers naturels. Elles protègent les bâtiments, les voies de communication et autres installations contre les avalanches, les chutes de pierres, les coulées de boue et les glissements de terrain. Dans le canton de Berne, environ 14 000 habitations et leurs près de 48 000 occupants ainsi qu’environ 2500 km de routes et 126 km de voies ferrées sont protégés des dangers naturels grâce à la forêt.

La moitié environ de la surface forestière du canton de Berne remplit une fonction protectrice. En Suisse, il existe deux catégories de forêts protectrices :

Les forêts protectrices d’objets protègent les bâtiments, les voies de communication et autres installations contre les avalanches, les chutes de pierres, les coulées de boue et les glissements de terrain.

Les forêts protectrices de cours d’eau empêchent que des matériaux et du bois charriés par les avalanches, chutes de pierres, coulées de boues et glissements de terrain ne parviennent dans les cours et plans d’eau.

Le mitage du territoire, la croissance démographique et la mobilité accrue représentent des défis de taille pour les forêts protectrices. Afin que ces dernières puissent remplir durablement leurs fonctions protectrices, elles doivent être entretenues régulièrement. Le morcellement en petites unités de propriété entrave l’entretien efficace et durable des forêts protectrices importantes.

Les forêts protectrices étant soumises à des prescriptions particulières en matière de gestion, elles font l’objet d’un soutien financier visant à garantir leur entretien durable. Les subventions sont versées selon la catégorie de forêts protectrices et assorties de conditions précises. L’Office des forêts conseille les propriétaires forestiers et les organes responsables de la sécurité au sujet des mesures à prendre dans les forêts protectrices.

Responsabilités

Les organes responsables de la sécurité, à savoir les exploitants d’installations ou les autorités communales, sont chargés d’entretenir les forêts protectrices.
Dans le cas d’installations telles que les voies ferrées des CFF, ce sont les CFF qui sont responsables de la sécurité, et donc de l’entretien des forêts protectrices situées au-dessus des chemins de fer. Les communes sont responsables des infrastructures qui leur appartiennent, telles que les routes, et des habitations.

Les mesures sont coordonnées avec les propriétaires forestiers. Avec leurs forêts protectrices, ils fournissent les prestations dont les exploitants d’installations et les communes ont besoin.

La Division Dangers naturels est responsable des ouvrages techniques tels que les constructions paravalanches ou les filets de protection contre les chutes de pierres (> lien vers le portail des dangers naturels).

Carte indicative des forêts protectrices CIFP16 

La carte indicative des forêts protectrices 2016 permet de délimiter la forêt protectrice du reste de la surface forestière. Elle se base sur des données numériques relatives à la forêt et au terrain obtenues à partir de modélisations uniformes pour toute la Suisse. La carte indique également les régions qui seraient concernées, selon la modélisation, en cas d’événement naturel.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/wald/wald/schutzwald.html