Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Entretien & surveillance volontaire

Travaux d’entretien dans une réserve naturelle

Travaux d’entretien dans une réserve naturelle.

La préservation de la biodiversité passe par celle des biotopes. Les réserves naturelles représentent des habitats naturels rares pour nombre d’espèces animales et végétales, dont beaucoup sont menacées d’extinction.
Il est donc d’autant plus important de protéger ces réserves et de les maintenir en bon état.

Gardien-ne volontaire de réserves naturelles (GVRN)

"Rien ne pousse sans soins, et les choses les plus exquises perdent toute valeur si elles ne sont pas traitées comme il se doit" (Peter Joseph Lenné).

Ce principe vaut également pour les réserves naturelles.

Or soigner et entretenir ces dernières est tout un art : débroussailler, faucher, tailler des haies et des ligneux, lutter contre les plantes invasives (néophytes), aménager/réparer des clôtures ou surveiller les clôtures de protection des amphibiens ne sont qu’un échantillon des multiples activités indispensables à cet effet.

Quelque 90 gardiens assument bénévolement une grande partie de ces travaux dans le canton de Berne. Ils jouent un rôle important pour la protection de la nature en aidant le canton à fournir les prestations d’entretien nécessaires à la préservation de ses précieuses réserves naturelles.

Règlement (PDF, 100 Ko, 3 pages) de l’entretien volontaire des réserves naturelles (GVRN)

 

Surveillant-e volontaire de la protection de la nature (SVPN)

70 personnes exercent cette activité exigeante dans le canton de Berne. En tant qu’organe de surveillance, cette équipe est la carte de visite de la protection cantonale de la nature : elle est particulièrement bien placée pour promouvoir et faire accepter les principes de la protection de la nature.

Les SVPN veillent au respect de ces principes dans les réserves naturelles en informant et sensibilisant la population, mais également en lui montrant l’exemple. Ils s’engagent en outre pour la protection des animaux, des plantes et des champignons selon les prescriptions en vigueur.

Les aspirants SVPN acquièrent les connaissances nécessaires à l’exercice de cette fonction dans le cadre d’un cours gratuit de quatre jours sur l’écologie, les écosystèmes, la connaissance et la protection des espèces ainsi que les questions juridiques.

Tout SVPN s’engage à intervenir au moins trois fois par année.

Règlement (PDF, 121 Ko, 5 pages) de la surveillance volontaire de la protection de la nature (SVPN)
Règlement de la formation (PDF, 21 Ko, 5 pages) des surveillants et des surveillantes volontaires de la protection de la nature (SVPN)

 

Les SVPN sont formés par des spécialistes agréés

Les SVPN sont formés par des spécialistes agréés.

Le canton de Berne est subdivisé en 12 arrondissements de surveillance (PDF, 987 Ko, 1 page) de la protection de la nature.

En raison de ses ressources limitées, il ne pourrait réaliser qu’une infime partie des travaux nécessaires sans l’aide de volontaires. Leur collaboration est donc indispensable !

Si vous avez vous aussi envie d’exercer ces importantes activités en pleine nature, nous vous invitons à contacter le Service de la promotion de la nature.

Pour en savoir plus


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/naturfoerderung/naturschutzgebiete_naturschutzobjekte/fnp_fna.html