Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Tanche

Biologie de la tanche (Tinca tinca L.)

Caractéristiques morphologiques

Corps trapu avec un haut pédoncule caudal ; petite fente buccale terminale, deux barbillons aux angles de la bouche ; dents pharyngiennes sur un rang ; petites écailles profondément enfoncées dans l’épiderme muqueux, dont 95 à 100 le long de sa ligne latérale. Toutes les nageoires sont arrondies et foncées ; à partir de la deuxième année, les mâles se reconnaissent à leurs nageoires pelviennes allongées, dont le second rayon est épaissi. Dos généralement vert foncé ou brun ; flancs plus clairs avec un éclat cuivré verdâtre, face ventrale blanc jaunâtre. La tanche dorée est une variété de couleur rouge jaunâtre. Longueur moyenne : 20 à 30 cm, maximale : 60 cm.

Distribution

De préférence dans les cours d’eau lents, les étangs et lacs riches en substances nutritives et en végétation. La tanche est répandue dans toute l’Europe à l’exception du Nord et des tributaires sud-est de l’Adriatique. Elle est représentée dans 44 pour cent de tous les lacs du canton de Berne. Dans les nombreux canaux du Plateau, elle est l’espèce la plus fréquente présentant des peuplements importants. Dans les eaux soumises à patente, on ne capture que peu de tanches ; c’est dans le canal de la Thielle et le lac de Bienne qu’on en pêche le plus.

Mœurs

La tanche est une espèce peu exigeante, qui supporte des taux d’oxygène extrêmement faibles. La reproduction a lieu entre mai et juillet, lorsque la température de l’eau atteint 19 à 20°C ; nombre d’œufs : environ 300 000 par kg du poids des femelles, diamètre des œufs : 0,8 à 1 mm ; l’éclosion a lieu après 3 jours (60-70 degrés-jours), la ponte s’effectue en plusieurs fois espacées d’environ 2 semaines ; œufs très collants ; larves avec organe d’adhésion. Les jeunes se nourrissent de plancton, les individus plus âgés de petits invertébrés tels que des larves de chironomes, des mollusques et des vers.

Techniques de pêche

Les tanches sont fort appréciées des pêcheurs à la ligne pour leur chair particulièrement tendre et savoureuse. En raison d’une présence plutôt limitée, elles ne sont cependant que très peu pêchées dans le canton de Berne. Ce poisson craintif se pêche surtout de bonne heure le matin ou à la tombée de la nuit, à la ligne de fond légère ou au flotteur léger. Les appâts qui conviennent sont les vers, les asticots, les pommes de terre, le pain et différentes pâtes.

Tailles minimales de capture et périodes de protection

Dans le canton de Berne, la tanche ne bénéficie ni d’une taille minimale de capture, ni d’une période de protection, ni d’une limite de capture. Toutes les autres dispositions doivent néanmoins être respectées.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/fischerei/artenfoerderung/fischarten/schleie.html