Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Truite arc-en-ciel

 

Image du poisson

Agrandir l'image Truite arc-en-ciel

Biologie de la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss Walbaum)

Image du poisson

Agrandir l'image Truite arc-en-ciel

Caractéristiques morphologiques

Corps en forme de torpille (torpédiforme), un peu aplati latéralement. Museau arrondi, tête un peu plus ronde que chez la truite de rivière. Présence d’une nageoire adipeuse entre les nageoires dorsale et caudale. Ecailles très petites. Dos vert gris à bleuâtre ; flancs plus clairs, généralement avec une bande longitudinale irisée ; tête, corps, nageoires dorsale, adipeuse et caudale densément parsemés de points noirs ; ventre blanchâtre. Longueur moyenne : 30 à 50 cm, maximale : 70 cm.

Distribution

L’aire de distribution originelle de la truite arc-en-ciel s’étend du sud de l’Alaska jusqu’au nord-ouest du Mexique. La truite arc-en-ciel actuellement distribuée en Europe est un poisson d’élevage issu de l’hybridation de deux espèces différentes, introduites au siècle passé. En raison de l’importance économique de son élevage, la truite arc-en-ciel a été répandue dans le monde entier. Dans le canton de Berne, seuls les trois lacs de montagne d'Arnensee, d'Öschinen et d'Engstlen sont rempoissonnés en truites arc-en-ciel ; les captures y sont par conséquent nombreuses.

Mœurs

La truite arc-en-ciel est moins sensible que la truite de rivière en ce qui concerne le taux d’oxygène, la température et la qualité de l’eau. Elle a aussi des exigences moins élevées envers la morphologie des eaux. Les peuplements se maintiennent généralement grâce aux rempoissonnements, mais on a pu vérifier qu’une reproduction naturelle existait en Suisse. Comme elle creuse ses frayères aux mêmes endroits que la truite de rivière, mais quelques semaines plus tard, et qu’elle détruit ainsi les œufs déjà enterrés, la truite arc-en-ciel peut concurrencer la truite de rivière dans certains cours d’eau. La période de reproduction s’étend de décembre à mai (reproduction précoce ou tardive selon la souche). 1600 à 2000 œufs sont pondus par kg du poids des femelles. L’incubation dure 380 à 400 degrés-jours. Elle est en très forte croissance grâce à un large éventail alimentaire, allant de petits organismes de toute sorte comme les larves d’insectes, petits crustacés et insectes volants jusqu’aux petits poissons.

Techniques de pêche

Dans le canton de Berne, les truites arc-en-ciel ne sont pêchées intentionnellement que dans les lacs de montagne. Les techniques de pêche qui permettent de présenter l’appât à proximité de la surface sont alors généralement les meilleures. Les truites arc-en-ciel sont par conséquent souvent pêchées à la mouche (par exemple avec des imitations de fourmis volantes noires), au buldo ou au flotteur (avec des teignes) ou au lancer léger. De temps à autre, surtout en automne, la pêche en profondeur peut s’avérer plus rentable. La pêche à la ligne de fond avec des teignes ou des poissons morts est alors particulièrement efficace.

Tailles minimales de capture et périodes de protection

En tant qu’espèce étrangère, la truite arc-en-ciel ne bénéficie ni d’une taille minimale de capture ni d’une période de protection dans le canton de Berne. Toutes les autres dispositions doivent néanmoins être respectées.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/fischerei/artenfoerderung/fischarten/regenbogenforelle.html