Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Hotu

Biologie du hotu (Chondrostoma nasus L.)

Caractéristiques morphologiques

Corps allongé, fuselé. Tête conique avec une bouche infère ventrale typique. Les lèvres sont dures et tranchantes ; les dents pharyngiennes sur un rang, en forme de lame. Grandes écailles, 57 à 62 le long de sa ligne latérale. Dos verdâtre gris, clair ; flancs surtout éclaircis du côté ventral ; écailles plus foncées au centre ; ventre blanchâtre. Toutes les nageoires sont teintées de rouge, surtout à la base. Le péritoine noir et l’intestin particulièrement long sont caractéristiques de l’espèce. Longueur moyenne : 35 à 45 cm, longueur maximale : 60 cm.

Distribution

Dans les zones à ombres et à barbeaux des cours d’eau du nord-est de la France, du bassin du Rhin et du Danube, jusqu’à l’Oural et la mer Caspienne. Plusieurs sous-espèces ont été signalées ; dans le sud et le sud-ouest de l’Europe, le genre Chondrostoma est représenté par d’autres espèces. Dans le canton de Berne, la répartition de cette espèce autrefois très abondante a fortement reculé. Elle vit encore isolément dans l'Aar en aval du lac de Thoune et dans la Sarine. Le hotu est aujourd’hui une espèce protégée à travers toute la Suisse.

Mœurs

Vit de préférence dans les secteurs à fort courant et à substrat pierreux ou graveleux. La période de reproduction a lieu en avril ou mai, dès que la température de l’eau atteint 10 à 12 °C. Migration de frai vers l’amont, à la recherche de fonds graveleux et peu profonds ; les mâles développent une éruption cutanée (boutons de noce) ; nombre d’œufs : environ 50 000 par kg du poids des femelles ; diamètre des œufs : 1,5 mm ; l’éclosion a lieu après environ 2 semaines. Les alevins vivent dans les eaux calmes, à l’abri du courant, et se nourrissent principalement de plancton. Les hotus adultes sont spécialisés sur les matières organiques qui poussent sur les pierres (surtout les algues filamenteuses) ; ils se nourrissent en raclant les pierres et ingèrent en même temps des petits organismes tels que larves d’insectes, gammares et autres.

Dispositions légales

Comme prise involontaire, il peut parfois mordre à l’hameçon aussi bien lors d’une pêche avec un plomb de fond qu'avec un flotteur. Dans ces cas, il doit être remis soigneusement à l’eau.

La capture des hotus est interdite pendant toute l’année.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/fischerei/artenfoerderung/fischarten/nase.html