Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Perche

Biologie de la perche (Perca fluviatilis L.)

Caractéristiques morphologiques

Corps plus ou moins haut selon l’habitat, recouvert de petites écailles cténoïdes. Deux nageoires dorsales, la première avec 13 à 17 rayons épineux et une tache noire sur le bord postérieur. Opercule terminé par une forte pointe. Vessie natatoire fermée (non reliée à l’intestin). Dos gris foncé à bleuâtre ou vert olive ; ventre plus clair. Flancs avec 6 à 9 raies verticales bifurquées ou non. Nageoires ventrales et anale rougeâtres. Mâles vivement colorés. Longueur moyenne : 15 à 30 cm, maximale : 50 cm.

Distribution

La perche est présente jusqu’à 1000 m d’altitude dans toutes les eaux courantes et stagnantes d’Europe à l’exception de la Norvège du Nord, de l’Ecosse, de la péninsule pyrénéenne, du sud et du centre de l’Italie, de l’ouest de la péninsule balkanique et du Péloponnèse.

Dans le canton de Berne, la perche est un habitant typique de l’Aar, sur le Plateau et dans le Seeland, du canal de la Thielle ainsi que des lacs de Brienz, de Thoune et de Bienne.

Mœurs

Poisson sédentaire vivant de préférence dans l’eau claire, sans courants violents, avec un fond dur. Les jeunes vivent en bancs, les individus âgés, souvent solitaires, se nourrissent principalement de petits poissons. La période de reproduction s’étend de mars à avril selon l’habitat, lorsque la température atteint 7 ou 8 °C. La ponte s’effectue en eau peu profonde, à proximité des rives ; les œufs, d’un diamètre de 0,5 à 2 mm, sont pondus en longs rubans gélatineux, formant une sorte de dentelle, sur les plantes aquatiques, les pierres et les branches noyées. La période d’incubation dure entre 2 et 3 semaines (120 à 160 degrés-jours). Maturité sexuelle au plus tôt à la fin de la deuxième année de vie chez les mâles, généralement à la fin de la troisième année chez les femelles.

La perche a une importance économique non négligeable dans le lac de Constance et quelques autres lacs suisses, où elle représente le gagne-pain des pêcheurs professionnels.

Techniques de pêche

La perche se pêche de toutes les manières possibles et imaginables. Il n’existe sans doute pas d’appât avec lequel on n’est pas encore parvenu à faire mordre une perche. La plupart des captures sont cependant réalisées avec une gambe, des petites cuillers, des vers ou des vifs.

Tailles minimales de capture et périodes de protection


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/fischerei/artenfoerderung/fischarten/egli.html