Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Pêche au flotteur

Que ce soit en lac ou en rivière, le flotteur sert à maintenir l’appât à la bonne profondeur et à indiquer la touche d’un poisson. On distingue deux sortes de flotteurs (bouchons) :

  • Le flotteur fixe pour les profondeurs inférieures à la longueur de la canne ; pour la pêche en ruisseaux, rivières et petits lacs pas trop profonds.
  • Le flotteur coulissant pour les profondeurs supérieures à la longueur de la canne ; surtout pour la pêche dans les grands lacs profonds, p. ex. pour la pêche du brochet et du sandre dans le lac de Bienne.

Equipement : fin mais robuste

Comme dans toutes les techniques de pêche, l’équipement pour la pêche au flotteur doit être adapté au lac ou cours d’eau et à l’espèce recherchée. Le matériel pour la pêche au flotteur doit être choisi aussi fin que possible et aussi fort que nécessaire. Un montage fin est en effet beaucoup plus discret dans l’eau et par conséquent le poisson s’en méfie moins.

Proposition de matériel pour la pêche au flotteur dans les lacs :

  • Canne trois brins de 3,6 m de long et pouvant lancer 5 à 30 g pour la pêche au brochet dans le lac de Bienne.
  • Différents flotteurs coulissants de 5 à 30 g, arrêts pour bouchons, olives à émerillons, bas de ligne en acier avec émerillons à agrafe et des hameçons simples et triples.

Proposition de matériel pour la pêche au flotteur en rivières :

  • Canne (à l’anglaise) à action rapide trois brins de 3,6 m de long et pouvant lancer 5 g pour la pêche fine à la truite.
  • Canne (à l’anglaise) à action rapide trois brins de 3,9 à 4,2 m de long et pouvant lancer 5 g pour la pêche fine de l'ombre.
  • Moulinet à tambour fixe de taille moyenne, avec 100 m de monofilament nylon de 0,22 mm de diamètre pour la pêche à la truite et un fil de 0,18 mm sur la bobine de réserve pour la pêche de l’ombre.
  • Flotteurs de 1,5 à 5 g, petits émerillons à agrafe, boîte de grenailles fendues de 2 à 8 mm, hameçons montés pour les appâts naturels, bas de ligne de 0,10 à 0,14 mm pour la pêche fine de l’ombre et de 0,14 à 0,18 mm pour la pêche à la truite et différentes nymphes à bille dorée.
  • Pince, mesure, assommoir, épuisette et boîte à amorces avec appâts naturels.

Pêcher au flotteur dans les lacs : une entrée en matière plus facile pour les pêcheurs débutants

Lorsque l’on pêche au flotteur en eau calme, tout est très simple. Ce mode de pêche est du reste une excellente entrée en matière pour les débutants. La profondeur de pêche se règle suivant que l’espèce recherchée se nourrit sur le fond ou en pleine eau. Pour la pêche dans les grands lacs profonds, p. ex. pour la pêche du brochet ou du sandre dans le lac de Bienne, mieux vaut utiliser un flotteur coulissant et un arrêt pour bouchon (stop flotteur) ; ce montage permet de pêcher à des profondeurs supérieures à la longueur de la canne.

Pêcher au flotteur dans les rivières : la longueur de la canne est déterminante

La pêche au flotteur en eau courante est un peu plus exigeante que la pêche en eau calme. En eau courante, nous devons tenir compte de différents facteurs comme la profondeur variable de l’eau, le débit et les différences de courant.

Lors de la conduite du flotteur, il faut veiller à ce que le fil entre le scion et le flotteur soit toujours relativement tendu. Le flotteur ne doit pas être freiné ou on peut le retenir légèrement de temps à autre. La longueur de la canne est déterminante pour la conduite du flotteur. Une canne trop courte rend cette conduite difficile et est moins efficace au ferrage. Pour pêcher la truite au flotteur, p. ex. dans l'lfis, l'Emme, la Gürbe, la Singine, la Sarine près de Laupen, la Suze et la Birse, nous recommandons une canne à bouchon de 3,6 m de longueur. De par sa longueur et sa maniabilité, cette canne convient particulièrement aux jeunes pêcheurs et peut être employée presque partout. Pour la pêche de la truite de rivière en eau teintée, les vers de compost ou de fumier sont excellents.

Pour la pêche au flotteur de l’ombre dans l’Aar et dans la Sarine près de Laupen, nous recommandons une canne à bouchon de 3,9 à 4,2 m de longueur. Cette longueur de canne convient pour une conduite précise du flotteur, pour les cours d’eau profonds et pour les longs lancers. Pour une pêche fine au flotteur, le moulinet ne doit paradoxalement pas être trop petit, afin que la bobine soit suffisamment large pour permettre des lancers longs et précis.

Les appâts pour la pêche au flotteur dans les rivières : des appâts naturels ou des nymphes à bille dorée pour pêcher l’ombre

Le meilleur appât pour la pêche à la truite de rivière est le ver de fumier. Par eau basse et claire, il est recommandé d’utiliser différents appâts tels que des teignes, des vers de bois, des vers de farine, des larves de trichoptère, de grande perle, de phryganes (avec ou sans fourreaux) ou des sauterelles. Une technique de plus en plus appréciée est la pêche fine de l’ombre à la nymphe à bille dorée.

La pêche de l’ombre : succès garanti dans les cours d’eau à fort débit

Dans les secteurs lents de l’Aar, p. ex. entre les lacs de Brienz et de Thoune, dans le canal de navigation d'Interlaken, depuis le barrage d'Engehalde jusqu'au lac de Wohlen, du barrage de Wohlen jusqu'en aval de la centrale nucléaire de Mühleberg ou dans le canal de Hagneck, il est particulièrement important d’obtenir un équilibrage très précis du flotteur. Un montage fin et un équilibrage précis sont également déterminants dans les secteurs où l’on pêche activement, car les ombres y sont devenus très prudents.

Dans le secteur plus rapide de  l’Aar entre Thoune et Berne, les ombres n’ont pas le temps d’examiner l’appât de si près. Plus le cours d’eau est lent, plus le pêcheur doit agir avec minutie pour pêcher l’ombre.

De bons postes de pêche à l’ombre : principalement dans les cours d’eau bas

L’ombre se tient de préférence dans les courants réguliers, à la sortie des trous d’eau, en aval des grosses pierres, dans les courbes de la rivière ainsi que sur les bancs de gravier réguliers. Dans ces secteurs, il recherche des profondeurs de 50 cm à 1,5 m.

De la mi-septembre à la fin décembre, lorsque le niveau de l’Aar descend lentement, les nymphes à tête dorée s’avèrent particulièrement efficaces.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/natur/fischerei/angelfischerei/fangmethoden/zapfenfischen.html