Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Arracher et éliminer l’ambroisie, et signaler le lieu où elle a été découverte

Ambroisie en floraison avec tiges rouges clairement visibles.

Toute découverte d'ambroisie doit être signalée à la commune, pour que la destruction soit organisée au plus vite.

L'ambroisie à feuilles d'armoise ou herbe à poux (Ambrosia artemisifolia L.) est une plante qui présente un grand danger, notamment dans le canton de Berne. Cette plante produit un pollen extrêmement allergisant chez de nombreuses personnes. Depuis le 1er juillet 2006, les plants d’ambroisie doivent être immédiatement détruits et les emplacements où ils ont été découverts doivent être annoncés à la commune.

  

L’ambroisie provoque de fortes allergies chez l’homme

L’ambroisie est une plante invasive (néophyte) originaire d’Amérique du Nord qui, depuis quelques années, se propage également en Suisse, colonisant durant la belle saison les surfaces présentant un couvert végétal peu dense. Dans les cas graves, l’ambroisie peut provoquer des insuffisances respiratoires et des crises d’asthme chez l’homme. Sa floraison tardive rallonge la période durant laquelle les personnes allergiques souffrent. L’ambroisie constitue donc un danger croissant pour la santé de la population.

Il s'agit d'une herbacée annuelle, haute de 20 à 150 cm, qui germe en avril et fleurit de juillet à octobre. L'ambroisie a une racine pivot, sa tige est généralement rougeâtre et velue. Les feuilles sont pennatipartites à divisions lancéolées et bien vertes des deux côtés avec des nervures blanchâtres. Gélive, l'ambroisie ne se multiplie que par semis. Son énorme potentiel de propagation sur l’ensemble du territoire lui permet de supplanter la flore indigène.

L’ambroisie se propage principalement par l’homme

L'ambroisie se propage avec l'aide de l'homme, par la boue accrochée aux véhicules, les transports de terre, les machines agricoles et de chantier, la nourriture pour oiseaux et autres petits animaux. On la trouve donc principalement dans les jardins privés, les parcs, le long des routes et des voies de chemin de fer, sur les surfaces rudérales telles que les gravières, les places de compostage et les chantiers ou encore les terres cultivées (notamment les champs de tournesol). Si la plante n’est pas détectée et détruite à temps, quelques plantes isolées dans un endroit propice peuvent en peu d’années coloniser des terrains considérables.

Carte des foyers dans le canton de Berne en 2006 (PNG, 226 Ko)

Si vous trouvez une plante d’ambroisie, arrachez-la, éliminez-la et signalez le lieu où vous l’avez découverte

Si vous avez découvert une ou plusieurs plantes d’ambroisie, arrachez-les et éliminez-les avec les ordures ménagères (incinération). Veuillez immédiatement annoncer le lieu où l’ambroisie a été découverte à la commune, qui vous aidera en cas de questions.

  

Nota bene

Attention : les personnes allergiques ne doivent pas s’approcher de cette plante !


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/landwirtschaft/landwirtschaft/pflanzenschutz/meldepflichtige_schadorganismen/ambrosia.html