Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Le Fonds de régénération des eaux a 20 ans Développement des milieux naturels le long des eaux bernoises

6 février 2018 – Communiqué de presse

En 20 ans, le Fonds de régénération a permis de corriger le cours de nombreuses rivières, d’enrichir des zones alluviales ou encore de créer des mares, des étangs ou des îlots de bois mort afin de développer les milieux naturels de la faune et de la flore dans le canton de Berne. Le conseiller d’Etat Christoph Ammann a remercié les responsables de leur engagement au service de ce projet de longue haleine visant à rétablir et à enrichir les fonctions de la nature dans notre cadre de vie, en célébrant le 20e anniversaire au bord de la Vieille Aar à Dotzigen.

Le peuple bernois avait accepté en 1997 un projet populaire par lequel la Fédération Cantonale Bernoise de la Pêche et Pro Natura demandaient la création d’un Fonds de régénération des eaux. Depuis, le Fonds a permis de financer un millier de projets, pour un montant approximatif de 60 millions de francs, selon son directeur Willy Mueller. Il s’est agi d’aménager les eaux de manière aussi naturelle que possible, mais aussi de revitaliser de nombreux cours d’eau dont les fonctions naturelles avaient été entravées. Le Fonds de régénération des eaux est alimenté par 10% du produit des redevances perçues pour l’utilisation de la force hydraulique.

Les projets achevés à ce jour ont souvent enrichi des cours d’eau à l’occasion de travaux de protection contre les crues ou de l’aménagement d’infrastructures routières, ferroviaires ou hydrauliques, a souligné le conseiller d’Etat Christoph Ammann. La mission de base du Fonds est la même depuis 20 ans : il œuvre pour que les rivières, les torrents et les lacs soient aménagés aussi naturellement que possible et pour que les eaux aménagées artificiellement retrouvent leurs fonctions naturelles.

4000 km en 80 ans

La législation sur la protection des eaux édictée en 2011 par la Confédération impose aux cantons de renaturer quelque 4000 km de cours d’eau en 80 ans. Comme la protection contre les crues est mieux acceptée que la revitalisation des eaux, il est important de compléter les projets de protection par des mesures visant à enrichir la faune et la flore et grâce auxquelles de nouveaux espaces récréatifs s’offrent à la population.

Le résultat de cette synergie est bien visible le long de l’Aar à hauteur de Dotzigen : libérée du lit étroit où elle s’écoulait à grande vitesse en direction de Büren, la rivière dessine maintenant des méandres à travers la végétation en formant des mares et des étangs propices à la biodiversité.

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

http://www.vol.be.ch/vol/fr/index/direktion/ueber-die-direktion/aktuell.html